Carnet de bord

Escapade Italienne

ROME - VENISE - MILAN

Samedi 20 octobre 2007 : départ pour Rome

Paris Orly 5H, après une très courte nuit, nous embarquons sur un vol Easyjet à destination de Rome Ciampino. Rapide trajet en bus jusqu'à la gare locale puis métro direction Termini pour trouver notre hôtel (Cervia). Nous arrivons le jour de la "Grande Manifestation Nationale" et prenons donc notre déjeuner au milieu d'une petite foule de militants aux revendications diverses et variées. Il est temps de partir à la découverte de la ville.

Nous arrivons au moment de la relève de la garde devant la résidence du Président de la République : le Quirinale

Passage incontournable devant la fontaine de Trévi. Elle représente le dieu Océan sur un char mené par des chevaux marins et des tritons. Comme le veut la tradition, nous y jetons 2 pièces, l'une pour faire un voeu et l'autre pour revenir un jour à Rome. 

Visite du Panthéon qui fut à l’origine le temple de toutes les divinités de la religion antique, transformé en église chrétienne au VIIème siècle. C’est le plus grand monument du monde antique gréco-romain qui soit conservé pratiquement intact. 

Promenade dans le centre historique de Rome à travers ses charmantes rues et places, comme la célèbre Piazza Navona avec son église, son obélisque et ses trois fontaines, érigés sur les ruines du stade construit par l'empereur Domitien en l'an 86 :

   

Nous traversons le Tibre pour découvrir le Trastevere, ce quartier populaire est désormais un paradis bobo, mais ses ruelles gardent un goût d'autrefois. 

   

Nous rentrons à la nuit tombée en montant dans un tramway à la destination improbable... et finissons la journée dans un agréable resto à proximité de Termini.

Dimanche 21 octobre 2007 : La Rome Antique

Après quelques détours et mauvaises interprétations de plan (sacré Titus !) nous visitons le forum Romain, le centre économique, politique, judiciaire, financier, civil et religieux de l'époque.
   

 Le Capitole

 L'Arc de Titus

Déjeuner autour d'une pizza puis visite du fameux Colisée qui nous fait replonger à l'époque des gladiateurs. L'Amphithéâtre flavien dont la construction a été ordonnée par l'empereur Vespasien fut érigé sur le site de l'énorme palais de Néron. Il pouvait accueillir près de 50 000 spectateurs.

   

Nous terminons par la visite du Palatin, l'une des 7 collines de Rome où selon la légende, Romulus fonda la ville. Plus tard, la colline fut habitée par des nobles et riches romains, attirés par sa splendide position. Ils construirent ici leurs villas et de leurs palais. Le Palatin devint ensuite la demeure habituelle des familles impériales.

   

Nous finissons la journée par une balade dans le centre ville, un peu de shooping et une glace chez Blue Ice, délicieuse malgré la fraîcheur des températeures !

Lundi 22 octobre 2007 : Le Vatican

Nous découvrons l'impressionnante Place Saint Pierre conçue par le Bernin avec une colonnade qui s'écarte depuis la basilique comme deux bras qui accueilleraient la foule.

A l'origine petit monument commémoratif à l'endroit où St Pierre a été déposé après avoir été martyrisé, la basilique est devenue le plus important édifice religieux du catholicisme.

   

 L'intérieur de la Basilique St Pierre : l'autel papale

 La statue de St Pierre

   

 Les appartements du Pape

La police locale ! 

Visite des musées du Vatican dans l'après-midi dont la magnifique chapelle Sixitine... Pas droit aux photos mais nous avons pu contempler l'oeuvre sublime de Michel Ange.

Retour en passant par le Castel San' Angelo (Construit en 139 avant J.C. comme mausolée pour l'empereur Adrien, il devint par la suite château fort, citadelle et prison au moyen-âge, et enfin, comme le prouve le couloir qui le relie au palais du Vatican, résidence et refuge des papes), la Piazza del popolo et la piazza di Spagna :

   

 Castel San' Angelo

 Piazza del popolo

 

La Piazza di Spagna doit son nom à la présence de l'ambassade d'Espagne qui s'établit sur la place au XVIIème siècle. La place est bordée de beaux immeubles aux couleurs chaudes. Belle perspective de la fontaine de la Barcaccia relié par un escalier du XVIIIème siècle à l'église de la Trinité des Monts.

Nous prenons le (bon) train pour Ciampino mais loupons le bus qui devait nous déposer à proximité de notre hôtel près de l'aéroport (je tairai le nom DU coupable...), nous mangeons donc une pizza (au demeurant excellente) sur les bancs de la gare en attendant le suivant.

Mardi 23 octobre 2007 : Venise

Arrivée matinale à Trévise par un vol Ryanair, puis bus en direction de Venise sous la pluie et dans les bouchons... Avant d'arriver au coeur de la ville nous apercevons de magnifiques paquebots de croisière qui ont fait escale dans la cité vénitienne. Depuis la gare routière pas facile au début de se répérer sur un plan... y'a des canaux partout !!! on trouve finalement notre charmant hôtel "Villa Rosa" au détour d'une petite rue de Cannareggio.

Nous commençons notre découverte de Vénise par le Ghetto le plus ancien du monde. En 1516, le conseil des Dix décida de rassembler tous les juifs de Venise sur une petite île de Cannareggio. Une fonderie (ghetto en vénitien) s'y trouvait autrefois, d'où ce terme qui s'est étendu par la suite à toutes les enclaves juives du monde.

   

Tour de l'île en vaporetto pour arriver vers la place St Marc que l'on devine depuis la lagune entre le Campanile, le Palais des Doges et la Basilique.

 

A quelques pas de là, le fameux pont des Soupirs qui reliait le Palais des Doges aux anciennes prisons. Son nom viendrait donc du soupir exprimé par les prisonniers qui le traversaient portant un dernier regard sur Venise avant de rejoindre leur cellule. 

 

Visite de la basilique Saint Marc. En l'an 828, deux riches marchands vénitiens, envoyés en mission à Alexandrie en Egypte par le doge de l'époque, s'emparèrent du corps momifié de saint Marc, objet d'une très grande vénération. Afin de la soustraire à la vigilance des gardiens, ils couvrirent la dépouille de l'évangéliste syrien de morceaux de lard salé. Les musulmans laissèrent filer la très vénérable momie vers Venise. Elle fut placée sous le Maître-Autel d'une basilique construite pour elle dès 830.

 
 

La construction de la tour date de 1496. L'horloge indique l'heure, les phases de la Lune, la position du soleil et des signes du zodiaque, et les saisons. Elle était utile aux navigateurs pour prévoir les moments favorables de la navigation.

Nous finissons la journée en flânant dans les petites rues, traversons le Rialto pour rejoindre notre hôtel de l'autre côté du Grand Canal.

Mercredi 25 octobre : Venise / Murano 

Balade matinale dans les rues de Venise...

   

Jolie vue à l'aube sur l'île San Giorgio Maggiore et sa basilique :

Venise était une République jusqu'en 1797, année où les armées napoléoniennes la renverse avant de la faire passer sous domination autrichienne. Le palais des doges était le centre politique de la république vénitienne, mais aussi le tribunal et le centre de l'administration. Le doge était élu à vie parmi les plus grandes familles nobles. Nous profitons d'une visite guidée passionnante des "secrets du palais des Doges" où nous accédons aux parties du bâtiment interdites au public (notamment la prison de Casanova).

   

 Boîte aux lettre des dénonciations

 Vue depuis l'intérieur du Pont des Soupirs

Direction Murano dans l'après-midi. Ses artisans sont spécialisés dans le soufflage du verre et ont une renommée internationale.

   

Jeudi 26 octobre : Venise / Burano - Milan

Nous profitons de notre dernière matinée à Venise pour découvrir l'île très colorée de Burano, village de pêcheur dont les maisons aux facades chatoyantes sont ravissantes. La coutume veut qu'il revienne aux femmes de choisir la couleur de leur maison. Elles priviligent paraît-il une couleur vive afin que leur époux, pêcheur, puisse repérer de loin la maison, surtout par temps de brume ou après une soirée trop arrosée ! L'île est aussi renommée pour ses fabrications de dentelles, issues du savoir de ces mêmes femmes à l'époque où elles réparaient les filets des bateaux de pêche. 

Avant de quitter la ville nous montons en haut de son célèbre Campanile d'où l'on surplombe toute la lagune...

Très belle vue sur la place Saint Marc : Cette place, la seule à mériter ce titre (piazza) à Venise, toutes les autres s'appelant campo, forme un quadrilatère irrégulier bordé d'arcades.

La partie de la place qui rejoint le Grand Canal, entre le palais des Doges et la biblioteca Marciana s'appelle " Piazzetta dei Leoncini ". Elle comporte deux colonnes surmontées, pour celle de gauche, du lion ailé en bronze de St Marc et pour celle de droite, de St Théodore en marbre. Autrefois lieu des exécutions capitales, une superstition voudrait qu'un vrai Vénitien ne passe jamais entre les colonnes.

   

"Voir Venise et ... " partir... en direction de Milan où nous attend Maurizio que l'on remercie encore pour son accueil ! Balade en centre ville avec notre guide locale et très bon resto pour finir notre semaine italienne. Nous goûterons le lendemain matin aux joies des embouteillages avant de reprendre l'avion pour Paris.

   

 La cathédrale

 La galerie Vittorio Emanuele


Publié à 11:37, le 26/10/2007, dans Escapade italienne, Rome
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 16 sur 21 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques

Aurores et Crépuscules
Barcelone
Couleurs du Sud
Escapade italienne
Islande
Languedoc Roussillon
Lorraine
Morceaux choisis
Nord Thailande
Safari au Kenya
USA Ouest

Derniers articles


Menu


Amis

piro
siagne