Carnet de bord

Viva España !

Week-end à Barcelone (25 au 27 janvier 2008)

Récit de ces 3 journées Catalanes qui ont replongé David dans ses souvenirs d'étudiant... cette fois on a échangé les rôles : c'était lui le guide et l'organisateur de notre petit séjour ! Mission réussie (merci pour ce beau cadeau d'anniversaire).

J1 : Après un départ matinal de la Grande-Motte nous arrivons un peu avant midi à Barcelone et trouvons (un peu par miracle) notre hôtel ("Confortel Auditori" que l'on recommande vivement aux voyageurs qui parcourent ce blog). On se rend ensuite à pied vers le port olympique en passant par l'Arc de Triomphe et le grand parc qui le borde.

Déjeuner loin d'être mémorable dans un resto pourtant conseillé par le Guide du Routard... (Ne jamais tenter le fromage de chèvre à la figue !!!). Heureusement que le reste du séjour nous réserve des repas nettement plus savoureux...

Au détour de petites ruelles nous tombons finalement sur Christophe Colomb qui nous montre le chemin... de l'aquarium !!!

   

Quelques photos du monde aquatique brillamment mis en valeur :

Une glace caramel au beurre salé chez "Farggi" et ça repart ! Nous nous promenons sur la célèbre Ramblas où se succèdent artistes de rue, fleuristes et vendeurs animaliers (on y trouve même des tortues de terre !).

 Non, je n'ai pas craqué !

 

Nous traversons ensuite une large partie du centre ville pour rejoindre notre hôtel et finissons cette journée bien remplie dans une bonne pizzeria à proximité.

J2 : sur les traces de de Gaudi...

Personnellement je suis tombée sous le charme de cet artiste ! Pour ceux qui ne connaissent pas encore... :

architecte et designer, Antoni Gaudi est né en 1852 à Reus, en Catalogne, il obtient son diplôme en 1878 à Barcelone où il centre son activité. Il a créé, en étroite collaboration avec les meilleurs artisans de l'époque, tous les éléments qui forment l'espace architectonique (fer forgé, mobilier, vitraux, sculptures, mosaïques, céramiques...) dans une conception organique de la décoration, tout en intégrant ces éléments dans la structure de la construction. Admiré et controversé de son vivant pour l'audace et la singularité de ses innovations, il jouit aujourd'hui d'une notoriété indiscutable partout dans le monde.

 

En 1883, il est choisi pour entreprendre la construction d'une cathédrale dédiée à la Sainte Famille : la Sagrada Família, financée par des dons privés. Jusqu'à sa mort en 1926, il se concentre sur ce qu'il considère comme le projet de sa vie. La construction s'avéra problématique, notamment interrompue en 1914 par manque de moyens financiers. De son vivant ne seront réalisés que le chœur et la façade du bras sud du transept (la tour San Barnabé et la façade de la Nativité). Ce monument inachevé est aujourd'hui encore en travaux, toujours subventionnés par les dons de particuliers ; ces dernières années ont vu des avancées considérables dans sa construction (notamment la façade représentant la Passion et la mort du Christ). Située, à l'époque, au milieu des champs, la Sagrada Família est aujourd'hui entourée par la ville.

 

Nous continuons dans les pas de Gaudi en nous rendant au parc Guël, une autre de ses réalisations, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Jolie ascension sportive pour s'y rendre... (attention aux escalators... merci David Moqueur

Banc de céramiques où il fait bon flâner... en musique

Ce devait être à l'origine une cité-jardin que Eusebi Güell avait demandé à Gaudi d'édifier sur une colline du nord de la ville (El Carmel). Mais le coût augmenta dans de telles proportions que seuls furent achevés deux maisons et le parc. Ce dernier devint propriété de la ville de Barcelone en 1927 et il compte parmis les lieux les plus fréquentés de la ville.

L'entrée du parc et ses 2 immeubles aux formes improbables (ou mycologiques diront certains en référence aux substances hallucinogènes que devait peut-être consommer Gaudi pour déployer une telle imagination !).

 
 En haut de l'escalier principal : la fontaine au lézard, symbole de l'alchimie et du feu
 

Pour finir notre petite tournée de quelques unes des oeuvres de Gaudi, on s'arrête devant la Casa Milà au 92, Passeig de Gràcia, au cœur de la principale extension urbaine de Barcelone, le quartier de l'Eixample.

Après le déjeuner nous rentrons dans ce merveilleux marché couvert aux mille couleurs et senteurs... difficile de faire un choix parmi toutes les photos pour décrire l'atmosphère de ce lieu :

 
   
 

Promenade ensuite dans le centre ville...

... délicieux chocolat chaud typiquement local et nouvelle ascencion... cette fois-ci vers Montjuic.

Deux hypothèses derrière cette appellation : la construction d’un temple à Jupiter par les Romains (Mons Jovis) ou l’installation d’une communauté juive installée au pied de la colline au Moyen-Age (Mons Judaïcus). Le site, dépourvu de source naturelle d’eau, ne connut de réel développement qu’au début du XXéme siècle avec l’Exposition internationale de 1929 : les flancs de la montagne se transformèrent en jardins et on y construisit de nombreux édifices qui y furent réhabilités pour les Jeux Olympiques de 1992.

Nous traversons le parc pour rejoindre le Palau National, pavillon espagnol de l’Exposition, abritant le Museu d’Art de la Catalunya (MNAC).

Nous regardons la nuit tomber sur la Plaça d’Espanya, dominée par une fontaine monumentale. Deux tours, inspirées du Campanile de Venise, marquent l’entrée du parc de Montjuïc (au 1er plan : le Palais des Congrès et les fontaines magiques... en panne !)

 

Retour en métro à l'hôtel et très bon dîner de tapas chez "Dune".

J3 : Pueblo Espagnol et retour en France

Ascension (encore une !) matinale vers le Pueblo Español ("village espagnol") à Montjuïc. Ce parc est né en 1929 dans le cadre de l'Exposition Internationale avec pour ambition de reproduire les édifices, les places et rues typiques des différentes localités de l’Espagne. Il a finalement perduré dans le temps pour devenir un véritable musée à ciel ouvert qui suscite l'envie de découvrir les autres régions du pays...

 

L'entrée du parc : une place de village typique.

Une église de la ville de Teruel (Espagne orientale, située dans la région d'Aragona) de style Mudéjar (mélange de style arabe et chrétien qui est caractérisé par l’usage de la brique, des arcs en forme de fer de cheval et par sa décoration faite de céramique).

 

Retour en France en s'arrêtant un peu avant la frontière, à la Jonquera, pour faire le plein... d'essence bien sûr !


De Madrid à Séville - Novembre 2008

Cette escapade espagnole était prévue de longue date, nous ne savions pas à l'époque que l'on ferait le voyage à trois... Quelques semaines avant le départ j'apprends que je suis enceinte, bébé, à peine conçu, va déjà traverser les frontières à bord du ventre de sa maman globe-trotteuse ! 

ARTICLE EN CONSTRUCTION : après 6 mois de congés parental, je n'ai aucune excuse justifiant le fait de ne pas avoir terminé cet article, je vais donc essayer d'y rémedier presque 2 ans après... que le temps passe vite !

 

 


Publié à 11:20, le 31/01/2008, dans Barcelone, Barcelone
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 15 sur 21 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques

Aurores et Crépuscules
Barcelone
Couleurs du Sud
Escapade italienne
Islande
Languedoc Roussillon
Lorraine
Morceaux choisis
Nord Thailande
Safari au Kenya
USA Ouest

Derniers articles


Menu


Amis

piro
siagne