Carnet de bord

Couleurs du Sud...

Du Sud-Ouest au Sud-Est de notre beau pays...

  •  Dimanche 22 juin 2008 : les Calanques de Cassis

Sormiou

La calanque de Sormiou est l'une des + connues et des + fréquentées, surtout par les Marseillais qui disposent pour la plupart d'un laisser-passer leur permettant d'accéder, en voiture, au parking situé juste derrière la plage (accès autorisé à tous hors saison)... Ce qui est bien dommage car découvir la calanque à pied est un vrai régal malgré le dénivelé qui commence par l'ascension du col de Sormiou (au sommet duquel on bénéficie d'une vue splendide), suivie d'une descente en laçets jusqu'à la petite plage baignée par des eaux turquoises... 

Accès: depuis Marseille partir en direction de Mazargues et se diriger vers Morgiou où vous trouverez un parking surveillé en saison (à éviter dans le cas contraire, préférer le bus). Ensuite compter 45 min de marche.

 

La calanque abrite aussi un charmant petit port et de nombreux cabanons, autrefois de pêcheurs, où se rassemblent désormais les familles autour de grillades dans un cadre idyllique.

Morgiou

La calanque de Morgiou est assez profonde, on y arrive au bout d'une heure de marche dans un cadre superbe et moins fréquenté que Sormiou...

L'accès se trouve à quelques km de Sormiou en suivant la direction des Baumettes. 

Ci-dessous la vue à mi-chemin puis le port situé tout au fond où l'on trouve encore quelques pêcheurs professionnels.

 

  • Jeudi 30 août 2007 : Escapade à Biarritz

Nous profitons d'un séjour dans les Landes, terres natales de David, pour descendre vers le pays Basque et découvrir Biarritz...

La Grande Plage qui s'étend du nord au sud de la baie, entre l'Hôtel du Palais (ancienne résidence impériale) et le Bellevue :

 

Le Rocher de la Vierge : imposant rocher que Napoléon III décida d'utiliser comme point d'ancrage de la digue du Port du Refuge qu'il voulait créer, il fut relié à la terre par un pont en bois (remplacée par une passerelle métallique attribuée à Gustave Eiffel) et percé d'un tunnel. Il doit son nom actuel à la statue de la vierge érigée à son sommet en 1865.

Les falaises cachant la côte des Basques :

Le musée de la mer : plus de 150 espèces de poissons et invertébrés du golfe de Gascogne, bassin des phoques, grotte des squales, collections (cétacés, oiseaux, ethnologie, météorologie)....

Le Phare : 

 

Erigé en 1834, haut de 73 mètres au-dessus du niveau de la mer.

248 marches pour atteindre son sommet et perdre les calories du déjeuner !

Il domine le Cap Hainsart qui marque la limite séparant la côte sablonneuse des Landes de la côte rocheuse du Pays Basque.

 

 

Venant de la plage du Miramar, passant au pied de l'hôtel du Palais, la promenade longe la plage. Au XVII ème siècle, convaincus des vertus thérapeutique des bains de mer, on plongeait là les aliénés, ce qui valut à l'endroit le nom de "côte des Fous".


Publié à 11:36, le 26/06/2008, dans Couleurs du Sud, Sud France
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 13 sur 21 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques

Aurores et Crépuscules
Barcelone
Couleurs du Sud
Escapade italienne
Islande
Languedoc Roussillon
Lorraine
Morceaux choisis
Nord Thailande
Safari au Kenya
USA Ouest

Derniers articles


Menu


Amis

piro
siagne